Le Poney Qui Court #6 - Scootaloo : la vie ralentie par le manque

Posté le 26/08/2018 à 14h00 par Nemephir
 3    

Préambule :

Ceci est la version écrite de la cinquième édition du Poney Qui Court (LPQC). Votre rédacteur, Nemephir, vous présentera chaque semaine les dernières découvertes de notre équipe scientifique, ainsi que des actualités et des ragots en tout genre. La rédaction de ces articles se veut cherchée, mais non sérieuse. Nous sommes là pour passer du bon temps. Retrouvez-nous dimanche sur le live Twitch pour entendre la version radio de cette gazette hebdomadaire.

Cette semaine, la rubrique “Portrait” fait son apparition pour remplacer la “Science”. Ce dernier étant déjà assez lourd, nous avons décidé de ne pas ajouter d’actu ni de ragot.

Portrait: Scootaloo, la vie ralentie par le manque

Jeune pégase encore à l’école, et déjà tellement d’histoire à raconter. Avec beaucoup de retard par rapport aux autres pégases sur l’apprentissage du vol et sur l'obtention de sa Cutie Mark (marque de beauté), on peut dire qu’elle a une vie ralentie. Ralentie par plusieurs manques. Pour comprendre cela, expliquons d’abord son histoire.

 

Un foyer 100% féminin :
Scootaloo ne connaît pas ses parents. Et on ne sait pas grand-chose sur son foyer, ou qui l’adopte. On peut même retrouver des illustrations d’elle en train de fouiller dans les poubelles, alors que ses amies sont en train de jouer. Mais rassurez-vous en, sa situation n’est pas aussi catastrophique. Les chroniques de “Ponyville Mysteries : Riddle of the Rusty Horseshoe” nous expliquent qu’elle vit avec sa tante Holiday et sa belle-tante Lofty. Oui, en plus de ne pas connaître ses parents, elle vit avec ses deux tantes lesbiennes.

 

La place de Rainbow Dash :
Parlons à présent de son comportement. Elle a une idole : Rainbow Dash ; qu’elle considère comme sa grande soeur, et dont son rêve est que cette dernière prenne la jeune pouliche sous son aile. Rainbow Dash une Pégase pleine d’assurance, allant toujours de l’avant, et un peu garçon manqué. Autre point, elle est une grande fan de vitesse, mais nous y reviendrons dessus très bientôt.

Maintenant que les présentations sont faites, nous pouvons faire une liste de faits sur Scootaloo :

  1. Elle ne connaît pas ses parents, ce qui crée en elle la sensation d’un manque à combler.
  2. Vivant en plus de cela avec ses tantes lesbiennes, elle n’a pas appris à grandir avec une figure paternelle pour lui enseigner certaines choses.
  3. Elle ne vole toujours pas, malgré son âge, de quoi saper la confiance.
  4. Sa Cutie mark a mis beaucoup de temps avant de se dévoiler. Un combat longuement mené, sous le regard vicieux de ses camarades moqueurs.

 

Comprenons :
Ces quatre points nous aident à mieux comprendre dans un premier temps la complicité que Scootaloo peut avoir Rainbow Dash. Comme on l’a dit précédemment, Scootaloo recherche une figure paternelle et d’autres liens familiaux pour tenter de combler un manque. Qui peut être meilleur candidat pour ce rôle que Rainbow Dash, elle aussi une pégase femelle, qui, nous l’avons précisé aussi, peut avoir des comportements de garçon manqué.

 

Une soeur de choix :
Rappelez-vous l’épisode où Scootaloo cherche à rencontrer les parents de Rainbow Dash. Parce que cette dernière est son idole ? C’est ce qu’elle dit. Mais la vraie raison est inconnue d’elle-même. Quand vous êtes fans d’un chanteur ou d’une chanteuse, vous cherchez généralement à rencontrer cette personne, mais pas sa famille. Mais là c’est différent. Comme on l’a dit, Scootaloo cherche à faire parti de la famille de Rainbow en étant sa petite soeur de coeur. Rencontrer ses parents n’est donc pas, au fond d’elle, un moyen d’en savoir plus sur son “idole”, mais de rentrer dans un cercle familial plus construit, avec les parents de sa soeur de sang.

 

Des amis importants :
En plus de savoir que la petite pégase vit avec ses deux tantes grâce au livre “Ponyville Mysteries : Riddle of the Rusty Horseshoe”, on y apprend aussi que l'arrivée d’une nouvelle arrivante dans son groupe d’amies (avec Sweetie Belle et Apple Bloom) lui fait peur ! Sa crainte est que le groupe des Cutie Mark Crusaders (Chercheuses de talents) parte en éclat. Là encore, il s’agit d’un comportement lié à son histoire : elle a peur de perdre une fois de plus quelque chose qui lui est proche ; cette fois-ci non pas ses parents, mais bien ses amies.

 

Clouée au sol :
En dernier point concernant ses amies et l’équipe des Cutie Mark Crusaders (Chercheuses de talents) : elles ont été les dernières de leur classe à avoir leur Cutie Mark (Marque de beauté). Celle-ci s’est présentée avec beaucoup de retard par rapport à leurs camarades. Un retard qui a énormément préoccupé Scootaloo.On pourrait presque penser que c’est à cause de cette préoccupation trop intense qu’elle n’a jamais appris à voler : son corps n’a eu le temps de penser à apprendre de nouvelles fonctions motrices. Et tout est lié : n’ayant pas de pégases dans sa famille, personne n’était là pour lui montrer ou lui expliquer comment faire, ou comment amorcer le mécanisme.

 

Conclusion :
Au final, nous avons une jeune pégase isolée au milieu de ses deux tantes poneys terrestres, sans parents et sans figure paternelle. Cela crée en elle un manque, qu’elle va essayer de combler auprès de son idole Rainbow Dash et de ses parents. Quant à ses amis, elle y tient énormément et a peur de perdre à nouveau des personnes qui lui sont chères. Une vie pleine de trous à laquelle viennent s’ajouter des retards sur la Cutie Mark (Marque de beauté) et sur l’apprentissage du vol. Toutes ses difficultés, elle les traverse malgré tout avec envie, car elle sait qu’après les efforts viennent le réconfort.


Bonus :

Lors d’une interview, Lauren Faust a expliqué que Scootaloo ne pourra jamais voler, mais apportera une belle morale : l’important ce n’est pas ce que l’on pourrait faire, mais ce que l’on peut faire !

Alors la question est la suivante : va-t-elle finalement réussir à voler pour tous nous émouvoir à la fin de la dernière saison (saison 9), ou va-t-elle nous faire une démonstration forte et puissante de cette morale ?



Commentaires