[Rétrospective] Miraculous S04E17 Exauceur

Posté le 21/06/2022 à 20h00 par Doktor
 0    

Cette fois-ci, l'épisode est important pour la mythologie de l'univers et contrairement à l'épisode précédent, c'est fait d'une façon agréable. On se penche donc sur Exauceur, un bon épisode !

Résumé

C'est le Paris des métiers et les collégiens peuvent y aller afin de se renseigner sur leur futur. Si Marinette y va parce qu'elle hésite entre plusieurs carrières, Adrien s'y rend car il n'a aucune idée de ce qu'il veut faire de sa vie. Sur place, le présentateur Alec se moque des choix de carrière des exposants, notamment celui de Luka qui veut faire luthier. Mais Alec se faisant humilier sur son propre choix de carrière, il se fait akumatiser en Exauceur, un villain qui réalise le rêve d'enfance des gens.

Image

Quand on combat un antagoniste, les rôles finissent parfois par s'échanger…

Face à cela, Adrien et Marinette se transforment pour lutter, mais face au danger de révéler leur identité si leurs rêves d'enfant se réalisent, Marinette fait appel à Luka en lui donnant le Miraculous du serpent qui permet de remonter le temps à un moment avant toute révélation. Durant les différentes boucles temporelles, Luka apprendra les identités de Marinette et Adrien avant qu'Exauceur soit défait. Luka rend alors son Miraculous, mentant à Marinette en prétendant qu'il n'a rien appris sur les identités secrètes, et Alec décide de se lancer dans une nouvelle carrière.

Image

Luka découvre l'identité de Chat Noir au pire moment

Analyse et critique

J'ai résumé en enlevant beaucoup de morceaux de l'intrigue, qui est riche et intéressante. Je vais développer quelques points qui m'ont fait plaisir ou que je trouve plus fascinants.

Déjà, cet épisode semble aller dans le sens de la théorie selon laquelle Adrien est un sentimonstre. Si vous ne connaissez pas cette théorie ou si elle vous paraît saugrenue, je vais vous en expliquer les tenants et aboutissants !
Si Émilie, la mère d'Adrien, est dans le coma, ce serait parce qu'elle a utilisé un Miraculous défectueux : celui du paon. Le but de cette utilisation : avoir le fils qu'elle et Gabriel ne pouvaient pas avoir. Elle aurait basé son apparence sur celle de Félix, son neveu, ce qui expliquerait leur ressemblance. Voilà l'hypothèse, mais c'est un peu léger – qu'est-ce qui constitue la vraie fondation de la théorie ?
La réponse serait dans le fait qu'Adrien est trop parfait ! Il est brillant, populaire, plein d'assurance mais il est aussi toujours obéissant. Même lorsqu'il lui arrive de se rebeller contre son père, ce dernier n'a qu'à toucher son anneau et Adrien rentre dans les bornes que Gabriel veut lui fixer. Et là, cet épisode montre que le rêve d'enfant d'Adrien est juste celui que ses parents veulent. Comme si on ne l'avait créé que dans le but de faire plaisir à ses créateurs... Coïncidence ? Je ne pense pas ! Bon, maintenant, attendons de voir la suite avant de confirmer ou rejeter cette théorie.

Image

Quand ton rêve d'enfant, c'est d'être ce que tes
parents veulent que tu sois, tu as un problème...

Le deuxième point que j'apprécie dans cet épisode, c'est la représentation de Luka : attentif à Marinette, toujours à essayer d'aider cette dernière et Adrien, il tient aussi un discours très mature à Alec concernant son métier de luthier. Et surtout, à partir de cet épisode, Luka connaît l'identité de Ladybug et Chat Noir. Certes, il a menti à Marinette sur cette question, mais on peut déceler dans son attitude qu'il a compris qu'elle l'a quitté à cause de son activité de Ladybug, et qu'il ne veut pas l'inquiéter tout en gardant son secret pour lui. Franchement, le personnage n'était pas si bien développé selon moi, mais cet épisode fait beaucoup pour l'étoffer.

Image

Luka démontrant la puissance de la musique en toute subtilité

Un autre point intéressant : la question du travail. Déjà, l'épisode aborde le rapport des adolescents aux métiers, avec Marinette qui n'arrive pas à décider entre tout ce qu'elle aime faire, et Adrien au contraire trop nonchalant qui ne sait pas ce qui pourrait l'attirer. De plus, il y a l'exemple d'André le Glacier qui ne se plaisait pas dans son travail et a décidé de faire ce qu'il aime. Petit plus pour les références des couples qu'on voit dans son flashback, avec Jean Cocteau et Jean Marais, Serge Gainsbourg et Jane Birkin ainsi que Marion Cotillard et Guillaume Canet. Ce sont des problématiques intéressantes à placer dans une série pour les enfants et adolescents et c'est traité avec beaucoup de justesse.

Image

Quand tu n'aimes pas ton travail, il vaut mieux
aller accomplir ses rêves que se faire du mal.

Enfin, la dernière chose à dire concerne Alec. Le personnage a été brimé dans son enfance et est devenu quelque chose qu'il n'aime pas. Il tente désormais de faire la même chose en se moquant des autres. Mais au final, tout l'épisode repose sur le fait qu'il faut faire ce qu'on aime et qu'il faut être qui on est. Alec finit par se laisser repousser les cheveux, et part animer une émission sur comment accomplir ses rêves d'enfants. On peut facilement tracer un parallèle avec le phénomène de reproduction des brimades par des gens qui en ont été victimes, mais aussi avec un coming-out de quelqu'un qui se ment à lui-même. Son discours à la fin, son costume et ses cheveux font penser aux spectacles de drag-queen, notamment celui de RuPaul. Assez osé et intéressant dans une série pareille.

Image

Qu'on ne me dise pas qu'il n'y a pas un message
caché derrière toute cette symbolique...

 

En conclusion, un épisode riche, avec des thématiques, du développement de personnages et de l'approfondissement de l'intrigue. Une réussite.

En attendant la suite, sachez que la saison 5 a commencé au Brésil et que c'est du lourd. Mais on en est pas encore là. À dans deux semaines et portez-vous bien !

 

 

Commentaires