[Rétrospective] MLP : S7 E19 - La crinière n'est pas tout !

Posté le 17/02/2021 à 17h00 par Schumette
 0    

Punk Rarity de TheSoleil


Introduction 

Rarity est poussée dans ses derniers retranchements, abattue plus bas que terre, quand son look est ruiné... Mais est-elle vraiment si superficielle que ça ? Voyons ça avec l'épisode 19 !


Résumé 

Rarity fait ses courses pour préparer sa prochaine séance photo avec Photo Finish, pour le magazine "Vanity Mare" qui présente les plus belles crinières. Malheureusement, lorsqu'elle se rend au Sugarcube Corner, où Pinkie fête l'anniversaire du premier éternuement des jumeaux, il y arrive un petit accident et les quatre poneys se retrouvent couverts de ficelle collante (comme celle-ci) impossible à retirer. Rarity et Pinkie se rendent chez Zecora qui leur donne deux flacons : un shampooing spécial pour la crinière de Rarity, et un puissant détergent pour le sol et les murs du Sugarcube Corner. Mais la licorne trop pressée intervertit par accident les deux flacons...


Après avoir lavé sa crinière avec le détergent, Rarity se rend compte qu'elle est presque chauve et retourne chez Zecora, qui lui explique, navrée, que même la magie ne peut rien pour elle. Rarity désemparée essaye de nombreux moyens pour cacher son horrible coiffure, mais rien n'y fait, tout le monde est au courant et l'on n'ose même plus la regarder dans la rue ! Heureusement, ses amies viennent la rassurer et lui remonter le moral, ce qui inspire notre licorne. Elle se crée donc un nouveau look pour aller avec cette nouvelle coiffure, et retrouve confiance en elle à temps pour la séance photo.


Analyse

Quand j'ai commencé l'article, je ne savais vraiment pas quoi mettre dans la partie analyse, à part des détails. J'en ai donc parlé pendant la pause-café à mon collègue Tumbleash (qui m'écoutait avec toute l'attention dont il est capable quand il travaille sa "Jojo Pose", un chocolat chaud à la main devant les vitres des locaux du Poney Blanc, au lieu de corriger des articles...). Or, quand j'ai abordé le fait que de nombreux fans avaient peu apprécié cet épisode parce qu'ils trouvaient que c'était out-of-character pour Rarity, il a immédiatement bondi très agacé, en recrachant sa gorgée, et m'a proposé de démontrer le contraire. C'est pourquoi je lui céderai la parole, une fois qu'il aura nettoyé le chocolat qu'il a projeté sur la vitre...

Tumbleash : Bonjour. Je viens ici parler de cet épisode parce que je ne veux pas laisser se répandre ce genre de calomnies, et aussi parce que de toute façon il reste encore plein de chocolat séché sur la fenêtre, et je ne peux plus m'en servir de miroir.
Comme le mentionnait Schumette, cet épisode a été critiqué sous prétexte que le look de Rarity, à la fin, serait out-of-character – incohérent avec son personnage, en bon français.
Balivernes, fadaises et billevesées que tout cela ! J'entends montrer ici que c'est au contraire parfaitement cohérent pour Rarity, et que l'épisode est une astucieuse déconstruction et reconstruction de son personnage...


Mais d'abord, un peu de jargon (désolé)...
Je précise que j'entends les termes "déconstruction" et "reconstruction" selon un sens assez précis - je peux vous recommander l'excellent site TV Tropes (en anglais principalement) 
pour plus de détails. 
–  La déconstruction est une manière critique de "désassembler" un personnage, un peu comme une montre ou un appareil, et de l'analyser, d'examiner soigneusement toutes ses pièces pour comprendre comment il fonctionne, et repérer ses points faibles. On peut le faire aussi en mettant le personnage dans des circonstances où il sera forcément en grande difficulté, voire en échec, en exploitant ses faiblesses les plus logiques, mais qui ne sautent pas forcément aux yeux au premier abord.
– La reconstruction, c'est l'inverse : Une fois qu'on a mis ce pauvre personnage en morceaux, on le réassemble, mais en tenant compte de ces points faibles pour en tirer une force - car le personnage n'est pas une simple machine, il est plus que la somme de ses parties, et si ses faiblesses l'ont déjà mis en difficulté ou en échec, il peut apprendre de ses erreurs et trouver des solutions qui l'aideront à grandir et à se développer.
Voyons donc en quoi l'épisode met en pièces Rarity pour la reconstruire ensuite, plus grande, plus forte et plus mûre qu'auparavant...


Acte Premier : Rarity la Rayonnante

Les premières scènes de l'épisode nous présentent Rarity dans son milieu naturel : les gens.
Rarity est en effet un personnage social par essence ; elle peut travailler seule, certes, mais elle a besoin d'être vue et remarquée pour exister pleinement. D'ailleurs, elle a tous les atouts pour ça, car elle est séduisante, charismatique, confiante, et elle sait parler aux gens pour les pousser gentiment à faire ce qu'elle veut et à lui venir en aide. Or, une grande part de ce talent repose tout de même sur son apparence et sa beauté, et en particulier sa coiffure extravagante, qui semble défier la gravité, et qui est la clef de voûte de tout son look.

Rarity de Raponee


Acte II : la Chute

Mais horreur, voilà qu'on prive Rarity de sa coiffure inimitable ! Pire encore, elle perd la plupart de ses cheveux, et ce qui reste ne ressemble à rien... Privé de sa clef de voûte, tout l'édifice s'effondre. Rarity devient "moche", plus personne n'a envie de la regarder ou même d'être vu en sa compagnie, et elle-même se perçoit comme un monstre et n'ose plus se montrer. Elle perd donc toute sa confiance en elle, tout son talent pour parler et séduire - comment pourrait-elle persuader les gens de l'aider, quand ils n'osent même plus croiser son regard larmoyant ? Et si elle ne peut plus briller en société, il ne reste plus grand-chose de l'astre déchu. Ainsi privée de sa pièce maîtresse, voici Rarity déconstruite, mise en morceaux, car elle n'arrive plus à rien si elle n'est pas belle.
Une coiffure n'est pas grand-chose pour la plupart d'entre nous, mais il semblerait bien que notre fashionista ne puisse plus exister pour de vrai sans elle ! Est-elle donc si superficielle ?
À première vue, il semble bien que oui... Sauf que...

Par Raikoh


Acte III : la Résurrection

... Sauf que ce n'est pas vrai ! Rarity ne se limite pas à sa coiffure, elle est bien plus que ça ! D'où vient-elle, d'ailleurs, cette coiffure ?
C'est tout simple : de Rarity elle-même, de son goût, de son sens de la mode et de l'esthétique, de sa capacité à trouver et à révéler la beauté cachée en toutes choses.
Et c'est là que démarre le processus de reconstruction. À partir du moment où les amies de Rarity l'aident à comprendre qu'elles l'aiment autant même sous cette nouvelle apparence, qu'elle est toujours elle-même y compris sans ses cheveux emblématiques, Rarity renaît. Elle comprend que c'est son talent, et lui seul, qui lui donne son charisme, que cela ne dépend pas de son aspect extérieur, mais uniquement d'elle-même. Elle reprend foi en ses capacités, et fait ce qu'elle sait faire de mieux : elle se relooke ! Et en s'appuyant sur cette nouvelle contrainte capillaire, elle parvient à sublimer son apparence en quelque chose de nouveau, de spectaculaire et de jamais vu auparavant, cette créature fabuleuse et mythique que l'on nomme... Raripunk !

 Fensu-san


C'est pour cela qu'à mon sens, ce dénouement est en fait parfaitement cohérent avec le personnage de Rarity : transformer tout ce qu'elle voit, même quand ça ne ressemble à rien, en élément de mode plein de style, c'est précisément ce qu'elle fait de mieux et qui la rend unique.
Et c'est ainsi qu'en étant privée de son atout principal, Rarity est d'abord mise en échec, mais peut ensuite comprendre quelque chose sur elle-même : ce n'est pas parce qu'elle est belle qu'elle peut briller, mais parce qu'elle sait révéler la beauté grâce à son propre talent et son sens de l'esthétique. Et c'est, en somme, ce qui la rend si forte : elle aura toujours la capacité à se transformer pour susciter à nouveau l'admiration, quoi qu'il puisse arriver à sa tenue, à sa crinière ou à sa robe. Car ce talent, rien ni personne ne peut le lui enlever !


Conclusion

Schumette : J'espère que vous aurez apprécié cet article, que vous avez aimé l'épisode ou, dans le cas contraire, que vous pourrez ainsi le redécouvrir sous un jour nouveau.
Tumbleash peut désormais repartir nettoyer pour de vrai cette fichue vitre (il n'y coupera pas), et on se retrouve dans deux semaines avec Fluttershy qui part en quête d'un remède rare. En attendant, je vous ponysmack !

Commentaires