[interview] Découverte de l'artiste Syanid Dye, graffeur de rue

Posté le 04/07/2020 à 10h00 par Lunation
 0    

Bonjour, comme réveillées d'un long coma, les interviews d'artistes reprennent aujourd'hui, avec  un entretien auprès de Syanid Dye, un artiste qui pratique le graff, le tag et plus encore !

Peut-être en avez-vous entendu parler ? Syanid Dye est un artiste encore peu connu, qui fait majoritairement des dessins sur papier ou sur toiles et parfois dans des lieux abandonnés! Cela fait un moment que je suis son travail, en dilettante ; sur Facebook et Instagram, j'admire ses créations et son évolution ! Mais ce n'est qu'aujourd'hui, après une interview passionnante, que j'ai le plaisir de vous le présenter! Sans plus attendre, je vous laisse à votre lecture.

Lunation : Bonjour Syanid Dye, je suis ravie de pouvoir m'entretenir avec toi aujourd'hui ! Cela fait un moment que je suis ton travail de loin, mais peut-être pourrais-tu te présenter davantage pour nos lecteurs? 

Syanid Dye : Ah que coucou! Déjà, je suis ravi de participer à cette interview avec toi, et donc enchanté de te rencontrer ! Mon nom d'artiste est Syanid Dye, je dessine principalement des personnages anthropomorphes, ce qui se rapproche de près ou de loin au style furry. Je tente de développer un univers autour de mes personnages/oc afin, un jour peut-être, de conter une histoire. Sinon, en dehors du fait de dessiner, il m'arrive d'aller peindre en extérieur, faire du graffiti, taguer lors de mes explorations de recoins abandonnés.

 

Comment tu t'y es pris pour développer un univers autour de tes personnages ? Ça fait depuis longtemps que tu y travailles ?

Oui, assez longtemps. J'ai déjà pu écrire quelques histoires, mais faut croire que je ne suis pas un bon écrivain ! [rire]

J'ai plaqué certaines de mes histoires et j'en garde quelques autres... Avec du recul, je me dis qu'il faut que je me concentre plus sur ce à quoi va ressembler le monde dans lequel mes personnages vont évoluer, puis seulement après sur la narration, pour qu'il y ait une certaine cohérence. Mais il y a beaucoup de facteurs qui me laissent un peu sur le carreau. 
Je recherche, note des idées, je visualise à quoi ça pourrait ressembler et je pose sur papier - je  garde espoir qu'un jour j'arriverai à pondre quelque chose ! 

Pourrais-tu partager avec nous certaines difficultés auxquelles tu as été confronté dans tes projets ? Par ailleurs quelles sont les "victoires" dont tu es fier face à ces difficultés ?

J'aimerais travailler sur "l'humain" au travers d'animaux, même si d'autres œuvres existent qui l'ont déjà fait, comme Beastars. Cependant, je ne sais pas encore sur quelles thématiques poser mon histoire, je me laisse le temps d'en apprendre plus, d'avoir les connaissances adéquates pour me lancer sérieusement.

Mes seules victoire actuelles sont le dessin ! Visiblement ce sont les seuls promesses matérielles qui me motivent à foncer, à aller de l'avant. Même si rien n'est encore fixé, ou même sur ! J'ai déjà une petite histoire en tête, mais pour l'instant je préfère ne pas en dire plus. Je n'ai pas encore de visuel à te présenter, cependant j'en ai d'autres qui illustrent à peu près l'univers que j’aperçois.

     

D'où te vient ton univers ? As-tu des inspirations ?

L'inspiration vient de ce qui m'entoure, c'est dire ma culture cinématographique, là où j'ai grandi, ce que je découvre encore aujourd'hui, et la musique qui est aussi un bon carburant pour les idées. 
Quant à mes références, j'en puise beaucoup dans les BD que tu trouverais au CDI, j'y passais beaucoup de temps au collège/lycée, entre Lucky Luke, Monsieur Chat et le manga Gunnm. Mais aussi Jjiba, Akira, Mad Max, des grands clasiques et des oeuvres de base !

 

Plus tôt dans notre conversation, tu disais que tu faisais également des tags et des graffitis dans des lieux abandonnés. Dans le monde de l'art contemporain, l'art de la rue c'est l'art "libre" ! Comment tu le perçois dans ton travail ?

Abandonnés oui ! Quand c'est défoncé (plein de tags/graffs et/ou croix gammées) seulement, sinon j'essaie de respecter un maximum les lieux, si je ne vois aucune trace de vandalisme je laisse mes sprays à la maison, c'est important de respecter certains lieux, qui dégage une certaine aura.
Maintenant, c'est plus les murs et spots légaux, et pourquoi pas les autoroutes à l'occasion pour la visibilité ! Bientôt, bientôt ! 
Quel plaisir de poser ce qu'on est, l'adrénaline ! J'ai eu un passif dans le vandalisme, mais je me suis beaucoup calmé depuis…

Du coup, comment ça t'est venu, de faire de l'art de rue ?

J'avais suivi des personnes, avec qui encore aujourd'hui je reste en contact. Nous avons fait les 400 coups ! Et je continue encore de participer à leurs expéditions.

 

Pour tes tags, quels sont les "outils" que tu utilises ?

J'ai fait le tour, je crois! En dehors des têtes de poney, j'ai beaucoup utilisé les sprays, et pour s'amuser avec les copains, un extincteur, des rouleaux à perche, des marqueurs, du tippex... Tout ce qui pourrait tacher, quoi !

 

Et tu dessines aussi des personnages anthropomorphes aux murs ? Ou tu changes de registre ?

Tout dépend de si je suis seul ou accompagné. Il peut m'arriver de changer de registre.

Merci beaucoup Syanid Dye pour toutes ces infos passionnantes sur ta pratique ! Notre interview touche à sa fin, et avant de finir, il y a une question venant de mon dernier interlocuteur Ehnala. La question est : Où se cachent les licornes ?

Wat ? Quoi ? Je comprend pas !

 

[rire] Laisse moi t'expliquer un peu ! À la fin de chacune de mes interviews, je propose à la personne avec qui j'ai discuté de poser une question à la prochaine personne que j'inviterai. 
Ehnala, l'artiste avec qui j'ai parlé en dernier, a alors posé la question:  "Où se cachent les licornes ?"
Tu peux y répondre comme tu le souhaites.  Puis je te proposerai à toi aussi de poser une question à la prochaine personne que j’interviewerai !

Haaaa d'accord ! 
Je répondrais... dans la petite poche de mon Jean [sourire] !

 

Donc c'est donc TOI qui nous a pris TOUTES les licornes !!!! Sacrilège ! Rend-les-nous !!!

NOON À MOAAA ! En plus elles sont trop cool ! [Sourire]
Et donc... Quelle trace aimerais-tu laisser sur cette terre ?

C'est une question philosophique ou morale ? Une question par laquelle, je pense, nous sommes tous passés tôt ou tard. J'ai hâte de voir la réponse de notre prochain artiste !
Merci beaucoup pour ton temps et cette entretien très enrichissant. Je te souhaite une bonne continuation dans tes projets.

Merci à toi, j'ai passé un agréable moment, tes questions m'ont permis de revoir un peu mes objectifs, je t'en remercie.

 

 

Si vous désirez découvrir plus de travaux de Syanid Dye, voici les réseaux sociaux où vous pourrez voir ses dessins, ses graffs et suivre son travail ! Peut-être aussi, éventuellement, le soutenir dans ses projets ! 

Instagram: https://www.instagram.com/syanid_dye/

Twitter: https://mobile.twitter.com/SyanidD/

 

 

J’espère que cette interview vous a plu et vous a inspiré pour vos propres créations. Essayons de penser en dehors de nos feuilles et de nos tablettes graphiques ! À bientôt pour une nouvelle interview d’artiste ! 

Catégories
Arts | Interview

Commentaires